christophe@millenairenormand.org 06 62 33 20 83 / 06 43 86 09 08

Le_Mont_Saint-Michel_à_la_fin_du_Xe_siècle
Le Mont Saint-Michel à la fin du Xe siècle.

L'embouchure du Fortore et le versant septentrional du Monte Gargano
L'embouchure du Fortore et le versant septentrional du Monte Gargano

Du Mont-Saint-Michel au Monte Gargano

Avec pour glorieuse origine l’épopée des frères de Hauteville et comme point de départ les environs du Mont-Saint-Michel, l’Assemblée du Millénaire normand s’établit à Avranches pour lancer son appel à travers toute la Normandie, vers le reste du monde.

Dès 1015, les premières traces écrites dans le duché apparaissent dans les environs d’Avranches et l’exemplaire unique de la Gestede Robert Guiscard (Gesta Roberti Wiscardi) ainsi que les Exploits des Ducs des Normands (Gesta Normannorum ducum) y sont conservés.

La Baie du Mont-Saint-Michel, ses communes, la proche Bretagne, le département de la Manche, le Cotentin, la bientôt grande région Normandie, le pays tout entier et l’Europe sont concernés et bénéficient des retombées et des bénéfices de toute nature que les actions de l’Assemblée génèrent.

Le Mont de l’Archange sert de point de départ et d’arrivée aux pèlerins du millénaire qui parcourent l’Europe dans leur quête d’idéal et c’est d’ici que part à nouveau la recherche de ses dons et legs, de ses enseignements et de ses beautés.

C’est ici et maintenant que s’annonce le prochain Millénaire normand.

 

Mont_Saint-Michel,_M._Merian,_1657
Gravure de Matthäus Merian, 1657.